Permission Marketing de Seth Godin : 10 conseils à appliquer dès maintenant

Seth Godin est le fondateur de Squidoo.com, et son livre « Permission Marketing » explique comment créer des relations entre les entreprises et les consommateurs. Il croit fermement qu’il faut apprendre à connaître son marché – ce qu’il veut, où il se trouve, comment l’atteindre sans trop d’efforts de sa part.

Vous devez avoir quelque chose de valeur à offrir pour que les gens vous accordent leur temps ou leur attention ; il peut s’agir d’un article, d’une vidéo ou d’un podcast – tout ce qui peut les aider à gagner du temps ou de l’argent !

Permission marketing de Seth Godin

Les 3 éléments importants à retenir du livre

Seth Godin est le fondateur de Squidoo.com, et son livre « Permission Marketing » explique comment créer des relations entre les entreprises et les consommateurs.

Cette section vous propose un résumé de la permission marketing de Seth Godin : les points essentiels à retenir.

La première chose que vous devez savoir sur le marketing de la permission de Seth Godin est qu’il se concentre sur les relations de confiance avec les clients plutôt que sur les relations axées sur la vente.

La deuxième chose que vous devez savoir sur le marketing de la permission de Seth Godin est qu’il met l’accent sur la fidélisation des clients plutôt que sur leur acquisition, ce qui signifie que les entreprises doivent concentrer leurs efforts sur la satisfaction des clients plutôt que d’essayer d’en attirer de nouveaux en créant des produits ou des services innovants (bien que cela puisse également être nécessaire s’il n’en existe pas).

Enfin, puisque nous parlons ici du bonheur de vos clients, la troisième chose que vous devez savoir sur la permission de marketing de Seth Godin est qu’ils veulent plus qu’un bon produit ; ils veulent aussi une expérience !

Apprendre à connaitre son marché

Seth Godin croit fermement qu’il faut apprendre à connaître son marché – ce qu’il veut, où il se trouve, comment l’atteindre sans trop d’efforts de sa part.

Dans son dernier livre, Marketing Permission, il explique le processus à suivre pour obtenir la permission de vos clients afin que vous puissiez transmettre le bon message au bon moment et au bon public :

  • Connaître votre public. C’est pourquoi Seth recommande de commencer par segmenter vos clients en différents groupes sur la base de critères démographiques, géographiques ou d’autres facteurs pertinents pour votre modèle économique.
  • Connaissez votre marché. Une fois que vous avez identifié ces segments, demandez-vous ce qui les rend uniques. Qu’ont-ils en commun ? Qu’est-ce qui distingue un segment d’un autre ? Examinez ensuite les tendances dans tous vos segments afin de vous assurer que tout le monde bénéficie de l’appartenance à cette communauté (et pas seulement une petite partie).
  • Connaissez vos concurrents. Savoir qui d’autre fait quelque chose de similaire donne un aperçu de la façon dont les deux entreprises travaillent ensemble ou l’une autour de l’autre (et s’il y a de la place pour plus d’un acteur). Savoir à quel point ces concurrents sont bien positionnés aidera à déterminer s’il reste ou non de la place pour un autre acteur comme vous !

Vous devez avoir quelque chose de valeur à offrir pour que les gens vous accordent leur temps ou leur attention

Pour obtenir la permission de parler à quelqu’un, vous devez avoir quelque chose de valeur à offrir pour que les gens vous accordent leur temps ou leur attention. Ce n’est pas une idée nouvelle, mais c’est une idée que de nombreux spécialistes du marketing ne parviennent pas à adopter.

Prenez cet exemple tiré de ma propre vie : j’adore les podcasts alors quand j’ai vu une publicité sur Facebook pour un nouveau podcast de mon auteur préféré Seth Godin, j’ai été intrigué et j’ai cliqué dessus. La page d’accueil m’a demandé si je voulais m’inscrire à sa liste de diffusion et m’a demandé mon adresse e-mail. Je me suis dit : c’est reparti pour le spam…

Mais ensuite, j’ai cliqué : Seth offrait du contenu gratuit si je m’inscrivais (une bonne affaire en soi), mais pourquoi faisait-il cela ? Cela semblait trop beau pour être vrai. Pourtant, nous étions encore en train de parler de l’importance de la valeur ajoutée pour obtenir la permission de votre public… alors peut-être qu’il y avait quelque chose de plus ici.

Je me suis inscrit et j’ai continué à lire jusqu’à ce que je réalise enfin ce que Seth faisait en me demandant mon adresse électronique : il offrait un contenu de valeur en échange de la permission de le commercialiser directement par le biais de ses courriels afin de fidéliser ceux qui apprécient ses écrits. C’est une très bonne pratique expliquée dans Permission Marketing.

Voici un guide pour améliorer la rédaction de votre contenu et le rendre pertinent pour vos visiteurs.

La publicité la plus efficace et rentable sur internet

Permission Marketing Seth Godin publicité efficace sur internet

Comme l’explique Seth Godin, et comme vous le voyez certainement 2000 fois par jour, nous sommes envahie par la publicité. Ce type de publicité, est ce qu’appelle Seth Godin, l’interruption marketing. Ce type de marketing vise à interrompre ce que nous faisons pour captiver notre attention et essayer de nous vendre quelque chose dès la première approche. Naturellement, nous y sommes de moins en moins sensible car il y en a partout et notre cerveau sature.

On peut alors se poser la question suivante : comment captiver l’attention de vos prospects sur internet ?

Le changement doit être radical, vous ne devez plus réfléchir à meilleure façon d’attirer l’attention, mais comment retenir l’attention. Ayez une vision plus long terme que celui de l’instant ou votre message publicitaire va être vu. Si vous lancez une campagne de publicité grâce à une régie publicitaire, n’essayez pas de vendre directement vos produits. Seth Godin vous recommandera plutôt d’offrir un échantillon gratuit de ce que vous vendez ou encore d’offrir un tarif qui vous fasse même perdre de l’argent. Voici un autre conseil de Seth Godin :

« Calculez le coût d’acquisition d’un client à vie. »

Cela veut dire que vous pouvez proposer un de vos produits même à perte car l’objectif de ce premier produit n’est pas de faire de la marge, mais de gagner la confiance de vos nouveaux clients. Ce sera seulement par la suite que vous pourrez faire un vrai bénéfice en vendant des produits plus rentables.

L’exemple donné dans le livre « Permission Marketing », est celui d’un ouvrir en freelance dans le bâtiment. Cet ouvrir propose des tarifs très concurrentiels et ne fait très peu de bénéfices sur les premiers travaux qu’ils proposent à ses prospects. Lorsque ses nouveaux clients voient le travail qu’il a accompli pour si peu, ses clients n’hésitent pas à le recommander. Donc la clientèle de cet ouvrir s’agrandit sans qu’il fasse de publicité payante. Une fois que cet ouvrir a terminé avec les premiers travaux, il propose naturellement une autre tâche plus importante et plus rentable pour lui. Ceux qui sont convaincu que cela vaudra le coût, vont accepter.

Comme cet ouvrier connait bien son métier et qu’il a déjà travaillé pour ses clients, il est beaucoup plus facile de gagner leur permission de travailler avec eux à nouveau. Aujourd’hui cet ouvrier n’a pas besoin de faire de la pub pour acquérir de nouveaux clients grâce au bouche à oreille et sa camionnette flambe en neuve veut bien dire qu’il a réussi son marketing.

Tout comme cet ouvrir, vous devez faire une proposition qui vous fera peut-être perdre de l’argent lors de la première vente mais qui convaincra vos nouveaux clients d’accepter une autre proposition. C’est un conseil très pertinent donné dans Permission Marketing et que j’ai mis en place.

Les 10 choses à garder en tête pour obtenir la permission de vos clients selon Permission Marketing

Voici les 10 points clés à retenir pour obtenir la permission de vos clients selon Permission Marketing :

  • L’importance de connaître votre public.
  • L’importance de connaître votre concurrence.
  • L’importance de savoir ce que votre public veut savoir, et quand il veut le savoir.
  • L’importance de savoir ce que vous voulez offrir à votre public qu’il ne peut obtenir ailleurs (et pourquoi).
  • Comment vous allez les atteindre (quels canaux, etc.).
  • Comment allez-vous créer et proposer une offre si convaincante qu’ils seront prêts à communiquer leurs données personnelles et à vous autoriser à leur envoyer des messages marketing en échange de quelque chose de plus précieux qu’une simple lettre d’information par courrier électronique ou des points de fidélité à 10% sur leur prochain achat – même si la plupart des gens ne s’en rendent pas encore compte ?

Permission Marketing : Tout est question de relations

Vous ne pouvez pas vous contenter de penser qu’il s’agit d’une transaction ponctuelle. Il ne s’agit pas seulement d’attirer leur attention, il s’agit de la conserver. Il ne s’agit pas seulement d’obtenir leur argent, il s’agit d’obtenir leur fidélité. Et il ne s’agit pas seulement d’attirer leur attention, mais aussi de garder leur confiance. La confiance revient souvent dans Permission Marketing.

Les gens doivent savoir qu’ils peuvent compter sur vous pour livrer ce que vous avez dit que vous livrerez – et que vous serez là pour eux quand ils auront besoin de votre aide ou de vos conseils (ou quoi que ce soit).

3 éléments indispensables pour un emailing efficace

Dans Permission Marketing, Seth Godin parle non seulement de stratégie d’acquisition de prospects (par email) mais donne également 3 clés pour vendre efficacement vos produits par email.

Le premier point principal est la pertinence de votre message. Plus votre message est pertinent, plus vous augmenterez vos taux d’ouverture, vos taux de clique et plus longtemps vous aurez la permission d’envoyer des emails à vos inscrits. J’ai fait une fois l’erreur d’envoyer un email à une mauvaise liste d’inscrits (car j’ai plusieurs blogs dans différentes thématiques), et bien j’ai perdu la confiance de nombreux inscrits. C’est également pour cette raison que je ne vous recommande pas d’acheter des listes d’emails et de leur envoyer un email de masse pour vendre vos produits directement.

Le second point clef est la personnalisation de vos emails. Quand je parle de personnalisation d’email, cela ne veut pas dire mettre simplement le prénom de votre inscrit au début de l’email. Votre inscrit se doute pertinemment que ce message est automatisé. En revanche, vous pouvez envoyer des emails selon les actions de vos inscrits. Par exemple, admettons que vous envoyez une offre par email le lundi et que certains de vos inscrits cliquent sur le lien, vous pouvez envoyer un email spécifiquement à ceux qui ont cliqué en leur disant « Vous avez regardé le lien mais vous n’êtes pas passé à l’action ». Le message sera personnalisé et pertinent.

Enfin, veillez à ce que vos emails soient attendus. C’est le dernier conseil pour un emailing efficace proposé par Seth Godin dans Permission Marketing. C’est d’ailleurs ce que je fais sur mon blog et que je vous conseille pour entretenir la confiance et la permission de vos inscrits. Proposez un contenu gratuit et envoyé le progressivement, ainsi vos messages seront attendus avec impatience et auront plus de chance d’être ouvert, même si c’est une offre commerciale. Je vous conseille d’envoyer du contenu très qualitatif et informatif et de temps en temps envoyer une offre commerciale.

Encore mieux, je vous conseille d’envoyer du contenu a très forte valeur ajoutée et en fin de contenu, de proposer une offre très avantageuse. Comme expliqué plus haut, au début de votre relation avec votre nouvel inscrit, il ne faut pas nécessairement faire de la marge, mais proposer un produit très attractif dans le but de faire plus tard, une vente avec plus de marge.

Les 3 façons d’attirer l’attention de votre public sur votre message

Selon Permission Marketing, il existe trois façons d’attirer l’attention de votre public sur votre message. Lesquelles utilisez-vous ? Comment pouvez-vous en ajouter d’autres ?

  • Racontez une histoire : Les meilleures histoires sont vraies, et la meilleure façon de faire parler les gens est de leur raconter quelque chose qu’ils ne savaient pas auparavant. Mais si vous n’avez pas de bonne histoire, trouvez-en une qui en a une. Faites en sorte qu’elle soit pertinente pour votre marque ou votre produit, mais veillez à ce qu’elle soit toujours divertissante et mémorable.
  • Proposez une solution : Identifiez le problème du client, puis proposez une réponse sous la forme d’un produit ou d’un service, de préférence un produit ou un service qui résoudra son problème mieux que tout ce qui existe – et vendez-le également comme tel ! Assurez-vous qu’il n’y a pas d’autre option que la vôtre pour résoudre ce problème particulier (et n’oubliez pas le prix !).
  • Utilisez l’humour : L’humour peut être un moyen facile de rompre avec le désordre de la vie moderne tout en gardant votre public engagé à tout moment – assurez-vous que tout le monde ne trouvera pas cela drôle (mais certains le feront !). Vous ne voulez pas que les gens se sentent aliénés par tout ce qui est associé à leurs marques préférées, sinon ils risquent de se détourner d’elles au lieu de les acheter plus tard en cas de besoin… ce qui me ramène à la case départ.

Permission Marketing : Votre message doit être convaincant

Si votre message est convaincant, les gens seront prêts à payer d’avance pour l’obtenir. Ils voudront avoir accès à quelque chose dont ils ne peuvent se passer.

Si vous ne demandez pas d’argent au départ, vous ne gagnerez jamais la confiance de vos clients et de vos fans. Vous n’aurez pas la possibilité de les convaincre de votre capacité à fournir un produit ou un service de qualité à un prix raisonnable. Et dès que quelqu’un se présentera avec une meilleure offre – ce qui arrive tout le temps – vous les perdrez pour toujours. Comme le dit Seth Godin dans son livre Permission Marketing, il faut proposer une offre irrésistible à vos prospects.

Demandez aux clients ce qu’ils sont prêts à payer, puis redemandez-leur lorsqu’ils reviennent de vacances ou de congés avec plus d’argent que d’habitude disponible sur leurs comptes bancaires (ou cartes de crédit).

Soyez honnête avec vos prospects, montrez leur ce qu’ils peuvent obtenir en vous faisant confiance

Permission Marketing : être honnête avec ses prospects

Vous ne pourrez peut-être pas toujours donner à vos clients ce qu’ils veulent, mais vous pouvez toujours leur faire savoir à quoi s’attendre. Ne laissez pas les clients potentiels être surpris par votre message ou vos techniques de marketing. Faites-leur savoir ce qu’ils obtiennent avant qu’ils ne décident si cela leur convient ou non, c’est ce que recommande Seth Godin dans Permission Marketing.

  • Soyez transparent sur ce que vous proposez
  • Dites aux gens ce que vous allez faire pour eux.
  • Assurez-vous que les gens savent ce qu’ils obtiennent et qu’ils en sont satisfaits.
  • N’essayez pas d’inciter les gens à acheter quelque chose qu’ils ne veulent pas (même si c’est bon pour leur santé !).

Permission Marketing : Conclusion

Nous avons donc abordé les principes de base abordés par Seth Godin dans son livre Permission Marketing. Vous savez ce qu’il faut faire.

Dans son livre Permission Marketing, Seth Godin loue la fréquence en terme de publicité. Il démontrer qu’elle est beaucoup plus efficace que sa portée : si la fréquence d’une publicité double, son efficacité augmente de 300%. Il conseille de répéter un message plus souvent sur un petit nombre de prospects plutôt que viser large une seule fois. La fréquence est très efficace parce qu’elle génère de la notoriété. Cette répétition crée aussi de la familiarité. Et cette familiarité est la base de la confiance, très importante pour qu’un consommateur achète un produit.

Appliquez ces conseils et obtenez la permission de vos clients ! Vous pouvez acheter Permission Marketing sur Amazon si vous voulez en savoir plus.

Articles complémentaires

A lire également